WS

un opéra de poche de Sylvain KASSAP

création ensemble PTYX 2023

Relecture de Macbeth de William Shakespeare par le prisme de ses Weird Sisters, soeurs étranges hier, petites filles des sorcières aujourd'hui….

Résidence au Théâtre d'Amboise - avril 2022 (photos : service communication de la ville d'Amboise)

Enfant des sorcières,
Rescapé du Covid

Le nouveau spectacle de l’ensemble PTYX s’est construit de 2018 à 2023, au gré de nombreuses résidences, en Bretagne et Centre-Val de Loire. Il consacre plusieurs années de collaboration étroite entre le compositeur Sylvain Kassap et le collectif d’interprètes.

Abbaye de Noirlac, février 2021

la bande-annonce

W. S.

Opéra de poche de Sylvain Kassap

pour 7 interprètes, dispositif sonore et scénique

W. S. ? William Shakespeare, bien sûr, mais ce spectacle est l’enfant des sorcières : The Weird Sisters (les sœurs étranges, bizarres…). Ces 3 personnages aux mêmes initiales que le dramaturge, qui hantent et déclenchent la tragédie de Macbeth avec leurs dialogues extrêmement musicaux, tant dans les sonorités que dans les rythmes, m’ont toujours fasciné. Si leurs apparitions et disparitions peuvent apparaître comme surnaturelles, elles peuvent aussi représenter inconscient, fantasmes et désirs de Macbeth.

« Macbeth, qui sera roi plus tard »…. C’est cette phrase sibylline qu’elles adressent à Macbeth et Banquo qui va entraîner meurtres, trahison, folie et déraison.

Le discours des Weird Sisters est constamment ambivalent et ironique, presque antithétique, mais Macbeth décide d’y croire et c’est lui, avec Lady Macbeth, qui fera en sorte que la prophétie se réalise.

"
Pourquoi y croire ?

Et si Macbeth se présente comme un homme impuissant (quoique actif !) face à son destin et aux forces du mal qui le submergent, n’est-il pas responsable de ses actes ? Pourquoi a-t-il cru, sans plus de réflexion, à la véracité de la prophétie ? Et quelle était la réalité de cette prophétie ? La scène V de l’acte III (le dialogue entre Hécate et les Sœurs) nous donne la réponse : c’était un jeu des Sorcières. Pourquoi y croire ?

Transposée aujourd’hui, la question reste posée : dans l’abondance actuelle et parfois contradictoire des médias, (du flux) des réseaux sociaux, que nous dit-on et qu’entend-on, qu’a-t-on envie de croire et que choisit-on de croire ? Plus largement, que deviennent réflexion et libre-arbitre devant le flux et la vitesse de l’information ?

Et de nos jours, qui sont les « Weird Sisters » ? Les influenceurs.euses ? Ou « les petites filles des sorcières que vous n’avez pu brûler »?

Dans W. S., Macbeth va refuser la prophétie et questionner notre vision du monde d’aujourd’hui, les sœurs lui seront d’une aide précieuse.

« Et même si rien ne devait être comme nous l’avions espéré, cela ne changerait rien à nos espérances, elles resteraient des utopies nécessaires » Jean-Luc Godard.

Résidence à Saint-Pierre-des-Corps, avril 2023 (photo Jeangé)

"

Qui sont les Sœurs Fatales dans notre monde contemporain ?

Que sont nos Sorcières actuelles ?

W. S. a été écrit, composé et scénographié pour 7 membres de l’ensemble Ptyx.

La versatilité et la disponibilité incroyable des musiciens et musiciennes de l’ensemble ont rendu possible ce tour de force : tous utilisent en plus de leurs instruments habituels la voix chantée et parlée, les percussions ainsi que des instruments non conventionnels tels que le morin khuur (vièle mongole), un consort de flûtes à bec baroques, une harpe celtique électrifiée. De plus, ils assument la fonction d’acteur.

La musique composée pour W. S. est actuelle, avec une grande amplitude sonore, dans la lignée de ce que j’ai pu composer pour les ensembles Laborintus ou Ars Nova : contemporaine, onirique, avec des traces de phrasés de musiques du monde, un clin d’œil à Purcell, des résurgences de musiques populaires, quelques rythmiques d’aujourd’hui…

Outre les paroles des Weird Sisters, le livret, multilingue, puise dans les répliques de Macbeth, Lady Macbeth et même Banquo ; mais sont également utilisés d’autres mots de Shakespeare issus de Richard III, de La Tempête, des Sonnets, du Songe d’une nuit d’été

Et quelques phrases ont étés empruntées à Frantz Fanon, George Orwell, Christiane Taubira, Jean-Luc Godard, Arthur Rimbaud, aux féministes italiennes et sud-américaines…

Le décors, très simple, est créé par la profusion de percussion (la timbale sera par exemple le chaudron des sorcières), ce qui permet de s’adapter à tous les lieux.

— Sylvain Kassap

calendrier

Représentations

samedi 7 octobre 2023/ 20 h / La Fonderie, Le Mans / invitation Ensemble Offrandes

vendredi 28 juillet 2023 / 20h30 / Festival les in:entendu·es

samedi 27 mai 2023 / 20h / Lokremise, St Gall (Suisse) / invitation Contrapunkt

Résidences

24-28 avril 2023, Centre Culturel, Saint-Pierre-des-Corps

31 octobre – 3 novembre 2022, Espace des Quatre Vents, Rouziers-de-Touraine

29 août – 2 septembre 2022, IN’OX, Langeais

24-27 mai 2022, La Charpente, Amboise

11-15 avril 2022, Théâtre Beaumarchais, Amboise

7-12 février 2022, Abbaye de Noirlac, Bruères-Allichamps

6-10 décembre 2021, Abbaye de Noirlac, Bruères-Allichamps

16-19 février 2021, Le Petit Faucheux, Tours

19-21 octobre 2020, Espace des Quatre Vents, Rouziers-de-Touraine

24-25 février 2020, Musica Loire, Langeais

8-13 septembre 2019, Ligne 21, Plogonnec

Distribution

Les instrumentistes sont également chanteurs·ses et diseurs·ses

percussion(s), voix parlée

    Yu-Hsuan Pai

    la percussionniste

    chant (mezzo soprano), flûte traversière, flute à bec et percussion

      Marie Perrin

      la chanteuse

      direction, chant, voix parlée, percussion, clarinette basse, flûte à bec

        harpe, harpe électrique, voix parlée, sampleur

          clarinettes (si bémol, mi bémol et basse), flûte à bec, voix parlée

            Antoine Moulin

            le clarinettiste

            flûtes (piccolo, ut et basse), flûte à bec et chant (mezzo soprano)

              Pauline Vanagt

              la flûtiste

              violoncelle, chant (mezzo soprano), morin khuur, grosse caisse

                Camille Gueirard

                la violoncelliste

                • musique : Sylvain Kassap
                • livret : Sylvain Kassap d’après des textes de William Shakespeare (Macbeth, Richard III, La tempête, Le songe d’une nuit d’été, Comme il vous plaira, les Sonnets) et quelques phrases de George Orwell, Jean-Luc Godard et Frantz Fanon.
                • mise en scène : Jean-Baptiste Apéré et Sylvain Kassap
                • direction musicale : Jean-Baptiste Apéré
                • scénographie : ensemble PTYX
                • construction des supports : Antoine Moulin
                • conception et confection des parures de tête : Marielle Dellemont
                • interprètes : ensemble PTYX
                  Marie Perrin : Esprit de la forêt, Femme du peuple, Weird Sister /
                  chant, percussions, voix, flûte à bec
                  Pauline Vanagt : Weird Sister / flûtes (piccolo, flûte en ut, flûte basse), chant, voix, flûte à bec
                  Antoine Moulin : L’homme qui traduit, Homme du peuple, Weird Sister / clarinettes (mi b, si b, basse), percussions, voix, flûte à bec
                  Camille Gueirard : Esprit de la forêt, Femme du peuple, Weird Sister / violoncelle, chant, percussions, voix, morin kuur (vièle mongole)
                  Philippe Carrillo : Le héraut, Homme du peuple / harpes (grande, celtique), voix, pad
                  Yu-Hsuan Pai : La bateleuse, Weird Sister / percussions, voix
                  Jean-Baptiste Apéré : Macbeth / percussions, voix, clarinette basse, flûte à bec
                • son : Sacha Moraes
                Une production vous ne rêvez pas encore…
                Coproduction = Abbaye de Noirlac – Centre culturel de rencontre, La Huit
                Soutiens : DRAC Centre-Val de Loire, Région Centre-Val de Loire, Conseil départemental d’Indre-et-Loire
                Partenaires : Le Petit Faucheux, Théâtre Beaumarchais — Amboise, Centre Culturel — Saint-Pierre-des-Corps, Espace des Quatre Vents — Rouziers-de-Touraine, IN’OX — Langeais, Contrapunkt — St Gall (Suisse), La Fonderie — Le Mans

                W.S. bénéficie d’une aide de l’État, aide à l’écriture d’une musique originale.
                photos de la première au festival les in:entendu·es / 28 juillet 2023 / (c) Michel Maupuy

                partenaires

                bonus

                documentaire sur la résidence à Noirlac