Le festival Easy Listening est né en 2021 des secousses d’une crise sanitaire planétaire. Il s’attache à porter une oreille et un regard différents sur le monde qui nous entoure. Un petit pas de côté, un grand pas pour notre Terre.
"
« Lorsque nous contemplons cette planète, nous la reconnaissons toutefois dans l’instant. Elle nous est singulière, incomparable à toutes les autres. Elle n’est donc pas n’importe quel astre, n’importe quel corps céleste, n’importe quel tas de cailloux, mais la Terre, notre logis humain, ce que les géographes appellent l’écoumène, de la racine grecque oikos, qui veut dire la demeure, la maisonnée. La Terre, ça n’est donc pas tout à fait la planète. C’est la planète en tant qu’elle est humanisée, transformée en habitat humain » (Michel Lussault, Homeland. A propos de la photographie « Blue Marble« ‘).
Après une première édition consacrée à la Matrie, après une seconde tournée vers les univers de Gavin Bryars, le festival continue de s’intéresser à la fonctionnalité des musiques d’aujourd’hui et pose la question suivante : pouvons-nous dormir en musique ?
Cette troisième édition proposera alors de faire l’expérience d’une nuit en musique, avec douze compositions spécialement conçues pour accompagner le sommeil d’une collectivité de dormeurs et dormeuses.
En amont, retrouvez des répétitions publiques dans différents endroits de la ville de Tours.
Découvrez également une playlist imaginée par l’équipe et suivez les podcasts qui vous feront accepter vos plaisirs coupables…

Nouveauté : la série de podcasts est à retrouver en bas de page

Sur cette page, vous trouverez également, au fil des jours, différentes vidéos qui placent les musiques contemporaines dans notre quotidienneté.

les rendez-vous

Cour de l’Espace Okeghem, 15 place Châteauneuf, Tours

répétition publique - Oneiros

Mardi 4 juin · 12:30-13:15
Alexandre AMAT (France / 1993)
Oneiros (2021) pour alto et contrebasse
Anthony Chéneau · alto
Ivan Gélugne · contrebasse

répétition publique : Présages

Jeudi 6 juin · 12:15-13:00
Mattéo PLASSARD (France / 2001)
Présages (2021) pour alto et deux vibraphones
Anthony Chéneau · alto
Yu-Hsuan Pai · vibraphone
Zacharie Verdun · vibraphone
Bibliothèque Centrale, avenue André Malraux, Tours
Jardin Botanique, boulevard Tonnellé, Tours

répétition publique : Dial-A-Dream

Lundi 10 juin · 12:15-13:00

Guillaume HAZEBROUCK (France)
Dial-A-Dream pour piano (2021)

Alice Diéval · clavier
Jardin Botanique, boulevard Tonnellé, Tours

répétition publique : Les couleurs de Ionas

Jeudi 13 juin · 12:15-13:00

Pierrick JACQUEMMOZ (France)
Les couleurs de Ionas pour piano (2021)

Catherine Kwon · clavier
Cour de l’Espace Okeghem, 15 place Châteauneuf, Tours

répétition publique : Nyx

Vendredi 14 juin · 12:15-13:00

Raphaèle BISTON (1975 – France)
Nyx pour flûte alto, flûte basse, clarinette basse et contrebasse (2021)

Inès Mondrot – flûte alto
Pauline Vanagt – flûte basse
Antoine Moulin – clarinette basse
Ivan Gélugne – contrebasse

in-nuit

Nuit du Samedi 15 juin au Dimanche 16 juin
Dans un scénario nocturne construit sur mesure, quinze interprètes de l’ensemble PTYX se relaient toute la nuit et interprètent des musiques spécialement conçues pour accompagner le sommeil.
Les auditeurs/auditrices, dormeurs/dormeuses, sont pris en charge par une équipe d’accueillantes qui les aident à vivre pleinement et sereinement cette nuit collective, jusqu’au petit déjeuner offert et partagé avec les artistes.
Une expérience collective, comme un voyage initiatique pour redonner aux musiques de notre temps tout leur pouvoir magique.
réservation obligatoire via la billetterie Hello Asso
PT 15 € / TR 10 € / PCE 7 €

Accueil de 22h à 22h30

Début du concert à 23h. Puis musique non-stop jusqu’à 8h.

Au petit matin, petit déjeuner offert et partagé avec l’équipe

Apportez votre couchage pour plus de confort. Des transats seront également à disposition.

Pas de restauration sur place. Café, thé, tisane offert à toute heure de la nuit (barnum dans la cour).

détail du programme sur la page

in-nuit

Nouveautés 2024

A 6h15, réveil progressif avec une nouvelle composition de Pierre Malle, Analogies 74-77

« Cette pièce, que je vais composer en direct, sera un hommage aux pionniers de la musique électronique des années 1970. Une musique jusqu’alors littéralement inouïe, basée sur l’usage exclusif des premiers synthétiseurs analogiques (une lutherie alors naissante et méconnue), du Mellotron (un clavier relié à des bandes magnétiques, l’ancêtre du sampler), des premiers séquenceurs (dispositif permettant de répéter une suite de notes) et de diverses techniques de traitement du son (largement explorées par le Groupe de Recherches Musicales, alias GRM, initié par le Français Pierre Schäffer, dont un certain Jarre fut l’élève à la fin des années soixante).

D’abord réservée à un public d’initiés, cette musique est devenue, avec les succès grandissants du trio berlinois Tangerine Dream (Phaedra,1974), et de leur compatriotes Klaus Schulze (Timewind, 1975) et Manuel Göttsching (New Age of Earth, 1976), un véritable mouvement stylistique et esthétique, la Berlin School.

Autant de jalons allemands auxquels les succès internationaux du Français Jean-Michel Jarre (Oxygène,1976) et du Grec Vangelis Papathanassiou (Spiral,1977), outre leurs qualités intrinsèques, doivent certainement beaucoup.

Rock planant, techno ambient, new age, electronica, lounge, etc… : les ramifications sont nombreuses et continuent encore et toujours de se développer. Mais c’est aux racines de cette musique électronique populaire, profondément européennes, que je vais vous emmener avec ANALOGIES 74-77. » PM

Instruments : Korg Monotribe, Korg Volca Keys, Bontempi MS40, Solina String Ensemble

Traitement du son : Berhinger DD8 (delay) & 1202FX (mix)

 


A 7 heures, Alice Diéval interprètera au piano plusieurs Time Curve Preludes de William Duckworth.

la playlist

Les musiques « Easy Listening » sont-elles si faciles à écouter ? Pour le savoir, l »ensemble PTYX vous a concocté une playlist de musiques associées à ce genre musical. En toute subjectivité bien sûr !
8 titres forcément éclectyx !
• Led Zeppelin – Stairway To Heaven
• Melanie de Biasio – Your Freedom Is the End of Me
• Vangelis – One More Kiss, Dear
• Penguin Cafe Orchestra – Perpetuum Mobile
• Philip Glass – Einstein On The Beach
• Bob James – Nautilus
• Mogwai – Kids Will Be Skeletons
• Cocteau Twins – Lazy Calm
Associez chacun des 8 titres au musicien ou à la musicienne qui l’a proposé. Une place à gagner pour l’IN-NUIT à la première personne qui trouvera les 8 correspondances.
Indice : parmi les 8 interprètes, on trouve une flûtiste, un clarinettiste, deux pianistes, un violoniste, un altiste, un contrebassiste, un chef….
Bonne chance !

Easy Listening - le podcast

une série en sept épisodes

mise en ligne tous les matins du 9 au 15 juin, à 8 heures

– Les Baxter, The Poor People of Paris (1956, Capitol Records)
– Nat King Cole, Easy Listening Blues (1944, Capitol Records)
– Pierre Henry, Pierre Schaeffer, « Valse » extrait de Symphonie pour un homme seul (1951, Philips)
– Toru Takemitsu, Distance de fée. Pauline Dhuisme, violon. Jérôme Damien, piano. Enregistrement en concert le 12/11/2023, Chapelle de l’Hôpital Bretonneau, Tours
– Igor Stravinsky, arrangement de l’hymne américain, par le London Symphony Orchestra, dir. Michael Tilson Thomas (album « Stravinsky in America », 1997, RAC)
– Les Baxter, Jungle Boat River (album « Ritual of the Savage », 1951, Capitol Records)
– Roudoudou, Walking on the Moog (album « Just A Place In The Sun », 2001, Delabel)

– Franco Micalizzi, Folk and Violence (film « Napoli Violenta », 1976)
– Audrey Hepburn, Moon River (film « Breakfast At Tiffany’s », 1961)
– Henry Mancini, Moon River (film « Breakfast At Tiffany’s », 1961)
– Henry Mancini, Moon River Cha Cha (film « Breakfast At Tiffany’s », 1961)
– Piero Piccioni, Easy Lovers (film « Camille 2000 », 1969)
– Piero Piccioni, Ballade (film « Camille 2000 », 1969)
– Piero Piccioni, Tears in Brasil (film « Camille 2000 », 1969)
– Piero Piccioni, Brasil 2000 (film « Camille 2000 », 1969)
– Piero Piccioni, Echoes (film « Camille 2000 », 1969)
– Armando Trovaioli, Sessomato (film « Sesso Mato », 1973)

– Joe Meek, I Hear A New World (album I Hear A New World, Triump Records, 1960)
– Stereolab, Metronomic Undeground (album Emperor Tomato Ketchup, Electra Records, 1996)
– Mantovani and His Orchestra, Charmaine (Decca, 1951)
– Terry Snyder and The All Stars, Whatever Lola Wants (album Persuasive Percussion, Command Records, 1959).
– Russ Garcia and His Orchestra, Into Space (album Fantastica – Music From Outer Space, London records, 1958)
– Attilio Mineo, The Queen City (album Man In Space With Sounds, World’s Fair Records, 1962)
– Dean Elliot and His Big Band, It’s All Right With Me (album Zounds! What Sounds!, Capitol Records, 1962)
– Jean-Jacques Perrey, E.V.A. (album Mood Indigo, Vanguard, 1970)
– Gershon Kingsley, Pop Corn (album Music to Moog By, Audio Fidelity, 1969)

– Julie London, Cry Me A River (Liberty, 1955)
– Taylor Swift, The Lakes (album Folklore, Republic Records, 2021)
– Eartha Kitt, C’est si bon (RCA Victor, 1954)
– Beyoncé, Vois sur ton chemin (cérémonie des Oscars, 2005)
– Yma Sumac, Waraka Tusuy (Parlophone, 1952)
– Rosalia, Saoko (album « Motomami », Columbia, 2022)
– Yma Sumac, Gopher, version stéréophonisée (album « Mambo! And More », Capital Record, 1954)
– Nouvelle Vague, In A Manner Of Speaking (album « Nouvelle Vague », Peacefrog Records 2004)

– Ennio Morricone, Deep Down (film « Danger: Diabolik, 1968)
– Ennio Morricone, Scherzo par Pauline Dhuisme (violon) et Jérôme Damien (piano). Enregistré en concert à la Chapelle de l’Hôpital Bretonneau, Tours, le 12 novembre 2023
– Bruno Nicolai, Secret Reunion Lucky Theme (film « Agente Speciale L.K. Operazione Re Mida », 1967)
– Piero Umiliani, Mah Nà Mah Nà (film « Svezia, Inferno E Paradiso », 1968)
– Piero Umiliani, Essere Donna (film « Svezia, Inferno E Paradiso », 1968)
– Riz Ortolani e Nino Oliviero, Ti Guarderò nel Cuore (film « Mondo Cane », 1962)
– Ennio Morricone, Deep Down (film « Danger: Diabolik, 1968)

– Max Richter, « Patterns (cypher) » (album Sleep, DGG, 2015)
– Peter Barclay and His Orchestra, Music For Gracious Living – « Barbecue » (Columbia, 1955)
– Paul Weston Music For Dreaming (Capital Records, 1945)
– David Rose, The Stripper (MGM, 1965)
– Ann Corip, Sonny Lester and His Orchestra, How To Strip For Your Husband, Music To Make Marriage Merrier (Roulette, 1963)
– Seven Nation Army, album Montefiori Cocktail Montefiori Appetizer, Vol. 2 (EMI, 2006)

– The High Llamas, album Hawaii (Alpaca Park, 1995)
– émission Difficult Listening du 09/06/2024 [https://rtrfm.com.au/shows/difficultlistening/]
– John Adams, « Road Movies » par Pauline Dhuisme (violon) et Jérôme Damien (piano). Enregistré en concert à la Chapelle de l’Hôpital Bretonneau, Tours, le 12 novembre 2023.
– Philippe Katerine, « Summer Dream », EP Mon coeur balance (Rosebud, 1996)

Les visuels sont de Dhaya Eddine Bentaleb.
L’artwork est confié à Des Cerfs Communication.